La bière du dimanche : MABRASSERIE – Hoogan et Beaufort

La neige est en train de fondre, c’est le printemps dans quelques jours, les temps chauds ne se feront pas tarder (espérons). Signe du changement de saison, j’ai le goût de ranger au placard les grosses bières lourdes en alcool pour ressortir des bières plus légères. Dans cette optique, essayer une saison de MABRASSERIE me semble être une belle opportunité de me diversifier les papilles gustatives.

On parle donc cette semaine de la Hoogan et Beaufort, une saison plutôt légère à 4,2% d’alcool. La bière est brassée par la coopérative brassicole rosemontoise en exclusivité pour le restaurant situé au sein des Shop Angus. C’est la mode ces temps-ci pour les restaurants et commerces d’avoir leur bière exclusive, mais je dois avouer en regardant le menu des bières du restaurant que les propriétaires prennent au sérieux le monde brassicole : plusieurs bières en bouteilles de Hill Farmstead, la légendaire Westvleteren 12, la Gueuze de Boon, Fantôme, bref, beaucoup de belles choses. Allons voir si leur bouteille est digne de se placer à côté de ces grands classiques!

La dégustation

A little saison to celebrate my buddies b-day at #Mabrasserie. #hooganAndbeaufort #Saison #CooperativeBrewery

A post shared by Demi-Jean (@demijeanbeerblog) on

La bouteille de 500 mL nous offre une bière blonde, dorée, avec un gros collet de mousse ainsi qu’une effervescence moyenne. Le nez  de la Hoogan et Beaufort est accueillant, avec beaucoup de différents arômes qui se révèlent, telles que la brett qui est plutôt subtile, du miel ainsi que le citron classique des saisons du style.

En bouche, les choses s’approfondissent à un point tel qu’il est difficile pour moi de dire ce que je remarque le plus dès les premières gorgées de la Hoogan et Beaufort. Le côté sucré du miel est encore là, avec une brett fruitée, le citron, une petite effervescence, la bière me surprend vraiment par sa profondeur. On a réellement une sensation de fraîcheur en buvant cette bière que l’on associe en quelque sorte au grain frais ou aux céréales qui se développe en fin de gorgée. La finale est plus axée sur les levures de saison, rappelant celle des saisons belges, donc plutôt sèche. Le tout est cohérant, facile à boire, complexe, profond, ce qui donne, à mon humble avis une bière de grande qualité.

Au final, ça donne peut-être une de mes bières favorites de 2017. Allez, courez en acheter à la boutique de MaBrasserie pendant qu’il en reste.

4.1 / 5

Pour voir ma notation de la Hoogan et Beaufort

Crédit photo : Annie Martineau

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *