Brasserie de l’année 2016 : Auval

C’est difficile pour moi d’écrire sur Auval. Tout a déjà été dit, ou presque, sur cette brasserie, depuis un an. En bref, ancien brasseur principal chez Pit Caribou, Benoit Couillard, quitte la brasserie gaspésienne pour se partir son petit projet à lui-seul, pour faire les bières qu’il a envie de faire sans avoir à se casser la tête avec les défis d’une microbrasserie produisant à grande échelle. Il veut distribuer les bouteilles de sa toute petite brasserie (parmi les plus petites au Québec en termes de production) principalement dans le Bas-du-Fleuve, et s’il en reste, dans le reste du Québec.

Tournée #gaspesie #bière

A photo posted by martchouin (@martchouin) on

Le problème (si problème il y a), c’est que les bières créées par Auval sont de véritables chef-d’œuvres. Dès les premiers brassins que l’on retrouve dans la métropole, les amateurs tombent en amour avec les produits de la brasserie située à Val d’Espoir. On se les arrache littéralement, si bien que les détaillants d’à travers la province recevant des bouteilles doivent utiliser certaines stratégies (réduction des limites de bouteilles, annonce du temps où elles seront disponibles à la vente à l’avance) pour accommoder le plus possible les consommateurs.

Devant les attentes grandissantes pour Auval, cette dernière a su rendre la marchandise avec brio. Ce qui me fascine avec ces bières, c’est à quel point elles peuvent, d’une bière à l’autre, être éclectiques ou en respect d’un style, tout en étant fort agréables à boire. On peut diviser les offrandes d’Auval en trois grandes familles de styles :

Les houblonnées : Arcane 17, Nordet, Super A

Les styles classiques : Saison Espinay, Arrière-Pays Grisette, C-12 Pivo, Guerilla SSS

Les « funkys » : Framboese, Aronia, Saison Cerise, Braggot, Gougou, Ribes Nigrum

Chacun des styles est brassé avec une belle profondeur, et les bières deviennent à peu près toutes des classiques de leurs propres styles.

Prêt pour les fêtes. #Auval

A photo posted by Philippe St-Arnaud (@philthechief) on

Si le passé est garant du futur pour Auval, l’avenir est très prometteur pour la brasserie gaspésienne. En espérant que les produits puissent se rendre plus facilement dans les mains des amateurs dans un futur proche.

Crédit photo : Bières et Plaisir

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *