Quatre bières pour les amateurs d’érable

Mai se pointe à l’horizon, la neige a finit de tomber, et les cabanes à sucre sont maintenant à l’étape des bilans de saison. Qu’à cela ne tienne, il n’y a pas qu’aux cabanes à sucre que l’on peut se permettre de profiter du sirop d’érable qui fait tant la renommée du Québec! Plusieurs brasseries québécoises tentent et ont tentés d’expérimenter avec le sirop d’érable dans leurs brassins, faisant parfois de petits bijoux. Cet article a donc pour but de parler de ces bières au goût distinctif qui pourraient d’ailleurs se multiplier dans les prochaines années.

De manière plus générale, on retrouve du sirop d’érable ajouté dans des bières typiquement plus forte en alcool et plus foncées. Le sirop d’érable étant hautement sucré, le sucre se transformant en alcool lors de la fermentation, il est donc normal que l’on retrouve des bières d’érable plus alcoolisées que ce qu’on pourrait s’attendre d’une bière « ordinaire ». Il sera intéressant de voir dans les prochaines années si le sirop d’érable ne restera pas l’exclusivité du monde des bières plus foncées pour aller vers des styles moins orthodoxes.

La classique

Dieu du Ciel! – Équinoxe du Printemps, Scotch Ale

Peut-être la bière à l’érable la plus connue au Québec, ce classique de la brasserie de la rue Laurier se distingue pour sa buvabilité malgré un taux d’alcool élevé à plus de 9%. Il s’agit d’une bière brune, sucrée (évidemment), avec des notes maltées de caramel et d’érables, proposant un corps bien appréciable. Brassée une fois l’an par Dieu du Ciel, on peut typiquement la voir apparaître pour l’arrivée du printemps, au début du mois de Mars. Fait à noter, la bière dispose également de versions vieillies en fûts de bourbon et de Cognac, proposant des saveurs encore plus boisées.

La décadente

#mabrasserie #stoutimperial #bieredefeu

A post shared by Alexandre Tremblay Parent (@alexthelineman) on

MABRASSERIE – Tribale Stout Impérial (whisky)

Bière de célébration brassée pour la période des fêtes de 2016, ce stout impérial tout droit sortie des barriques de whisky de MABRASSERIE comporte également une belle dose de sirop d’érable. La résultante est une bière sucrée et chocolatée ou le sirop d’érable et le cacao coexiste avec beaucoup de panache. Un corps lourd que l’on associe à une forte dose d’alcool et qui donne au final une bière fort facile à voir pour un stout impérial, bon avec tout dessert.

La petite nouvelle

Before leaving the city once my second child was born, we lived all over the southwest of Montreal. Of all the places we lived, I think my favourite borough was Verdun. And, right after we left, @beneluxmtl opened up, then @maltehops opened! I now live bitterly far from these spots, but whenever visiting friends, I try to pop into Maltéhops and talk to owner Patrick – or @lebeerjedi himself, Guillaume. That’s why I was particularly excited to see that these two places teamed up to create a their take on a Scotch Ale; aptly named Maltéhops! Nose is is a caramel bomb, with some complimentary musty yeast, light smokey malts, and some rich dried fruits. The palate carries huge taffy and caramel, with cherries, cooked apples, plums and toasted nuts. The body is massive, holding a creamy mouthfeel. It’s almost cloyingly sweet, but the amped up bitterness keeps it in check; it’s somehow extremely drinkable. Another bottle needs to go into the cellar to see what this is like in a year. I loved this beer. Go buy some at Maltéhops! #benelux #verdunluv #maltehops #maltéhops #verdun #scotchale #montreal #tentacles #beerism #craftbeer

A post shared by Noah Forrest (@beerism.ca) on

Benelux – Maltéhops 2, English Strong Ale

Les habitants de l’arrondissement Verdun avaient raisons de célébrer l’arrivée du printemps 2017 puisque c’était également synonyme d’une nouvelle sortie de bouteille du Benelux. Je n’ai jamais cacher mon amour assez singulier pour la brasserie originalement uniquement située sur la rue Sherbrooke, qui s’est par la suite installée également sur la rue Wellington avec l’ouverture de son deuxième lieu de brassage. Brassée à la base en exclusivité pour le dépanneur spécialisé Maltéhops, cet assemblage d’une Old Ale et de Grande Armada Réserve 10e anniversaire, infusée de sirop d’érable est le pairing parfait pour un déjeuner aux crêpes. Peut-être la bière de la liste où l’on goûte le plus l’érable, cette bière est parfaite pour amener avec soi à la cabane à sucre en deux bouchées de tire.

La réservée

Gâteau choco sans farine avec ganache choco blanc accompagné d’une Brune Alpine version temps des sucres.

A post shared by Sutton Brouërie (@suttonbrouerie) on

Sutton Brouerie – Brune Alpine Bourbon, Brown Ale

Peut-être un peu plus sur le bourbon que sur l’érable, cette déclinaison de la Brune Alpine distribuée ce printemps de manière limitée par Sutton est plus équilibrée, avec un érable moins présent. La résultante est une bière ou le goût d’alcool est plus présent, et également une présence boisée plus grande que la moyenne.

Crédit photo : Journal de Montréal

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *