Cinq tendances bières à suivre en 2017

Après avoir passé les derniers articles à regarder ce qui s’est passé cette année, vient le temps de penser au futur. Les tendances bières de nos jours évoluent aussi vite que le marché lui-même, dans un marché en constante ébullition. Il est intéressant de voir ce qui se fait ailleurs, pour aller analyser quelles sont les tendances bières qui feront de 2017 une année intéressante au niveau de la bière au Québec.

Plus de fruits!

Les bières surettes et les IPAs ont toujours la cote dans les brasseries et broue-pubs de la province, et, quel hasard, les deux styles proposent des saveurs hautement fruitées. Les brasseurs utilisent beaucoup de vrais fruits lors du brassage, et cette tendance devrait s’accentuer en 2017. De plus, on sent un engouement chez les brasseries nord-américaines (telles que Jester King, où même Auval) vers un véritable retour à la terre, en exploitant le concept de ferme brassicole,  en utilisant le produit de leur propre agriculture pour obtenir des ingrédients locaux pour brasser des bières. Ça promet.

Régionalisation du marché

Les brasseries, devant une compétition grandissante dans les quatre coins du Québec, se rabattent sur les marchés locaux. De plus en plus de brasseries font désormais passer en priorité les marchands locaux, avant de penser à distribuer à grande échelle. On a vu par exemple la brasserie rimouskoise Le Bien, le Malt créer une gamme (La gamme « La Rimouskoise ») uniquement dédiée aux restaurants et commerces locaux. En 2017, une nouvelle brasserie basée à Limoilou va uniquement faire des petits brassins dédiée aux commerces du quartier. On risque de voir ce genre de partenariats s’accentuer aux quatre coins de la province.

Spécialisation des brasseries

Au fil de mes voyages brassicoles, je vois des brasseries, telles que Oxbow Brewing au Maine, ou Half Hours on Earth en Ontario, commencer à se spécialiser dans des styles de bières bien précises. Alors que la philosophie au Québec des premières brasseries était de brasser dans un large éventail de styles, on pourrait commencer à voir à l’horizon des projets de brasseries qui se spécialisent dans un style unique de bières. On peut déjà penser à Vrooden, à Granby, se spécialisant uniquement dans les bières de tradition allemandes, quoique les bières allemandes soient loin d’être monolithiques dans leurs styles…

Des rachats…

Pas besoin de passer beaucoup de temps là-dessus, on a vu au Québec des brasseries se faire racheter en 2016 et cette tendance devrait s’observer encore en 2017, alors que les grandes compagnies de bières cherchent à s’approprier une partie des revenus grandissant du marché des bières artisanales. Ça va continuer en 2017.

Des fermetures

Sun sets on this ghost town, my town. Okay, ghost town maybe a bit of an exaggeration, seems there’s a parade here every other month at least, and some pretty good concerts at the theatre there. But, like many Nova Scotia towns, things can get pretty quiet at dusk. Soon, our friends @shbprincipal will be opening a Brewery and taproom down here, I suspect that’ll boost the scene here! Microbrasserie Goudale La Gose Town 4.4%. Very nice Gose, lemony tart, prickly carbonation, some saltiness that dries out lickety split before it gets by the tip of your tongue, super refreshing, as I expect the new taproom to be. #beer #instabeer #beergram #beertography #beerart #labelart #beerlabel #ghosttown #sunset #windsor #novascotia #gose #craftnotcrap #craftbeernotcrapbeer #craftbeer #drinkcraft #drinkcraftbeer #sourale #microbrasserie #goudale #local #supportlocal #bier #biere #birra #cerveza #smalltown

A photo posted by Philip Church (@kelticdevil) on

Malheureusement, devant l’engouement de la création de brasseries autour de la province, d’autres brasseries sont nécessairement passées à l’arrière-plan. On a appris dernièrement que La Goudale, à Boisbriand, était en vente, et d’autres microbrasseries plus « vieilles » pourraient suivre le pas, si elles ne s’adaptent pas à un marché changeant.

À bon entendeur…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *