Tour d’horizon brassicole – 11 février 2016

Alvinne – un nouveau gros joueur de la bière belge?

La Belgique brassicole n’est pas nécessairement reconnue pour ses nouvelles brasseries. Les Cantillon, 3 Fonteinen et autres abbayes de ce monde ne sont pas exactement des nouveaux joueurs. L’excellent blogue La Tête dans le Fût nous fait état d’une nouvelle brasserie, la brasserie Alvinne, qui parvient à tirer son épingle du jeu dans un pays aux traditions bien ancrées. La particularité de la brasserie : sa levure unique, qui permet le brassage d’ales traditionnelles, ainsi que des bières sûres, à fort taux d’alcool.

Neuf place pour boire de la lager tchèque à Prague

Les lagers tchèques traditionnelles sont considérées comme parmi les meilleures au monde. Pour un ensemble de raison, le style n’est pas aussi recherché par les amateurs nord-américains que pourraient l’être les bières belges. Ce guide pratique vous donne les meilleures adresses pour se procurer les bières locales de Prague.

Entrevue avec l’homme derrière Mikkeller

Mikkeller est sans aucun doute l’une des marques les plus connues du monde brassicole européen. On la connaît pour ses bières, ses bars, ses festivals, etc. Mikkel Borg Bjergsø, fondateur de Mikkeller, est reconnu pour être l’un des créateurs de bières des plus prolifiques qu’il soit. Il est intéressant de noter que bien qu’il existe des centaines de différentes bières à l’effigie de Mikkeller, aucune n’est brassée par Bjergsø, qui se contente de créer les recettes, avant de sous-traiter la production à d’autres brasseurs.

Pliny the Younger est de retour

L’une des bières les plus recherchées des amateurs californiens, Pliny the Younger est en vente une seule fois par année, au début de février. La sœur de Pliny the Elder, de la brasserie Russian River à Santa Rosa en Californie, Pliny the Younger est considérée comme la première Triple IPA créée dans le marché nord-américain. La bière est grandement recherchée pour son haut taux de buvabilité, malgré une forte amertume qui est contrebalancée par une grande présence d’alcool (au-dessus de 10%).

Pourquoi est-il si difficile de créer une microbrasserie au Mexique

Jordan Gardenhire est un américain du Colorado qui s’est installé il y a une décennie au Mexique. Il y a fondé sa propre microbrasserie, Baja Brewing Company. La scène brassicole au Mexique y est plutôt pauvre alors qu’en 2007, on retrouvait seulement une douzaine de brasseries en opération dans tout le pays. Le pays exige un grand nombre de permis et les taxes pour opérer sont excessives, en comparaison avec celles que payent les grandes brasseries implantées au Mexique depuis plus longtemps. Il nous explique également que les bars et grands distributeurs ont des contrats avec ces mêmes brasseries que les petits acteurs ne peuvent se permettre de les égaler, considérant le faible volume de production de bière de ces dernières. En bref, ça nous rappelle une certaine situation plus près de nous…

Santé!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *